Prévisible

  • Prévisible

    Installation générative et interactive audiovisuelle
    online et offline
    Antoine Schmitt 2019

    Production M-topia
    Soutiens : DICREAM, Conseil régional Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur (en cours)
    Projet initié et conçu par M-topia / Fanny Bordier dans le cadre de hétérotopies#2
    Conception, réalisation : Antoine Schmitt en partenariat avec GeographR / Philippe Rossello
    Collaboration prise de son : Jeroen Strijbos & Rob Van Rijswijk et l’Université de Lorraine Sous-direction des usages du numérique production audiovisuelle et multimédia.

    Le projet Prévisible exploite les données et modèles de prévisions météorologiques et géographiques à long terme issu d’une étude menée par le bureau d’études GeographR sur l’évolution du climat dans la région de la Sainte Victoire (autour d’Aix en Provence). En se plaçant dans la perspective du climat futur, Prévisible vise à interroger les notions de prévisibilité et de responsabilité dans des réalités complexes.

    Au départ, une carte en relief de la région du Grand Site Sainte Victoire se déploie devant le spectateur. Lorsque celui-ci ou celle-ci clique sur le bouton “Démarrer le temps”, le temps s’écoule, de l’année 2020 à 2100, de manière accélérée : c’est un film du futur de la région. Au bout de deux minutes, le film ralentit puis rembobine. Au prochain clic sur le bouton, un autre film généré se déroule, c’est un autre futur possible, et ceci à l’infini C’est le moment du clic qui détermine le chemin futur, l’action du spectateur est minimale mais pourtant elle détermine tout le futur. Tous ces futurs sont plausibles, car calculés selon des modèles scientifiques de prévision du climat (modèles Euro-Cordex sur scénarios RCP) sur cette région sur la période 2020 à 2100. La carte, tel un organisme plongé dans un milieu physique, est sensible aux températures et précipitations, et réagit en mutant, en se déformant, en émettant des sons.

    Prévisible transpose des données scientifiques dans un langage artistique (scénographie, dramaturgie, mise en scène, composition sonore et visuelle) pour leur donner une autre lisibilité tout en respectant au maximum la logique et la dynamique des modèles scientifiques.