Le Grand Générique

  • grandgenerique

    Le Grand Générique
    de tous les êtres humains

    Antoine Schmitt, 2009

     

    Résumé

    Un long générique défile lentement sur l’écran de cinéma, de bas en haut. Prénom, nom. Prénom, nom…

    C’est la liste des noms de tous les êtres humains.

    Tout le monde est nommé, et tous les noms sont affichés avec la même importance visuelle. La liste n’est ni chronologique ni alphabétique. La police de caractères, la taille d’affichage et la vitesse de défilement permettent la lecture de chaque nom. Le Grand Générique est une oeuvre d’art conçue pour être exposée sur écran, dans une scénographie renvoyant à l’univers de la salle de cinéma.

    Concept artistique

    Extrapolant les 15 minutes de célébrité warholiennes dans notre société démocratique du spectacle, Le Grand Générique donne à chacun effectivement sa place au générique.

    Mais quel est le film ? Y a-t-il un scénario ? Qui l’a écrit ? Les choses sont-elles pré-programmées, ou bien chacun est-il encore libre de ses actes ? Le Grand Générique est ancrée dans mon obsession plastique de l’opposition entre destin et libre-arbitre, et renvoie in fine chacun à la question de son identité et de sa responsabilité.

    Est-ce un générique de fin ou un générique de début ?